UNESCO-Taube Nr. 33

L’artiste Richard Hillinger a créé à l’occasion du 60ième anniversaire de la Déclaration des droits de l’homme des Nations Unies le 10 décembre 2008 trente colombes dorées grandeur nature. Chacune de ces colombes représente l’un des trente articles des droits de l’homme.

Ces trente colombes, qui portent toutes un rameau d’olivier dans le bec, symbole de la paix, parcourent le monde, allant d’une personne à l’autre, d’une institution à l’autre – tandis que les destinataires s’obligent à poursuivre leur engagement, de manière tout à fait particulière, pour la défense des droits de l’homme à-travers le monde. Cette action a été lancée par l’artiste, conjointement avec le Président de la République Fédérale a. D. Prof. Dr. Roman Herzog.

Depuis, cette opération a reçu le soutien des personnalités suivantes :

VACLAV HAVEL- MICHAIL SERGEJEWITSCH GORBATSCHOW-GYULA HORN- SHIRIN EBADI- DESMOND MPILO TUTU- KIM DAE JUNG –PROF. MUHAMMAD YUNUS- OSCAR ARIAS

Le Hainberg-Gymnasium de Göttingen, par l’intermédiaire de Otto Herz, vient d’acquérir la 33 iéme colombe  réalisée par l’artiste : elle doit maintenant voler d’école en école, d’institution éducative en institution éducative et de partenaire en partenaire. Les institutions visitées sont celles qui s’engagent de façon exemplaire, à comprendre et à faire se comprendre les différentes cultures : car la compréhension des différentes cultures et le fait de les faire se comprendre n’est pas seulement un droit de l’homme, c’est aussi un devoir pour lui. Pour remplir ce devoir, les écoles, les maisons pour jeunes, les centres culturels sont particulièrement bien placés.

Partout dans le monde, dans des institutions éducatives de plus en plus nombreuses, il faut que se lèvent des citoyens du monde, désireux de comprendre et soucieux de faire se comprendre les cultures, pour se mettre activement au service de la paix. 

Car : 

La paix n’est pas tout, mais sans elle – presque- tout est réduit à néant.

Les écoles et les autres institutions éducatives, dans lesquelles doit arriver la colombe de la paix et qui se portent candidat pour qu’une colombe de la paix vole jusqu’à elles, s’engagent à :

  • se préoccuper intensément et tous ensemble des droits de l’homme universels et ne  cesser de conduire de nouveaux projets, qui apportent une contribution concrète et durable au respect des droits de l’homme.
  • veiller au strict respect des droits des enfants dans l’école et dans son entourage ainsi que dans celui des institutions éducatives.
  • d’imaginer constamment, de mener à bien et de faire connaître de nouveaux projets, qui contribuent de façon ambitieuse à comprendre et à se faire comprendre entre elles les différentes cultures : des projets pionniers, innovants et faisant école.

Les institutions éducatives rendent compte de leurs actions. Elles présentent au public leur façon de penser et de créer, afin que d’autres personnes, groupes de personnes ou institutions se sentent stimulés à leur tour à prendre une initiative spécifique. A l’avenir, plus il y aura de colombes à aller d’un jardin d’enfants à l’autre, d’une école à l’autre, d’une institution éducative à l’autre, mieux ce sera.

L’objectif doit être : 365 colombes de la paix se déplacent comme ambassadeurs d’une culture de la compréhension objective et mutuelle. Car, comme l’a déjà dit Oscar Arias, Président du Costa Rica et Prix Nobel de la Paix, à propos de ce projet :

Chaque jour de l’année est un jour nouveau, qui invite à faire vivre les droits et les devoirs de l’homme.

Traduction française : Catherine et Yves Boëtard 

Pour savoir où ces trente colombes se sont posées ou bien vers quelle destination elles se sont envolées, consultez le site

__________ I M A G I N E __________ 

  2008 - 2009 2010 - 2011 - 2012